chef de chantier du BTP / cheffe de chantier du BTP

Extrait des fichiers métiers JAE

Le métier

Sur un site de construction du bâtiment ou des travaux publics, le chef de chantier supervise la réalisation des travaux, qui doivent être exécutés dans les délais fixés et selon les techniques de mise en oeuvre précises. En permanence sur place, il organise l'installation du chantier et son approvisionnement, il répartit et dirige le travail des équipes de compagnons d'un ou plusieurs corps de métier ; il gère les aléas et participe aux réunions de suivi. Il est responsable de la sécurité des équipes et des installations. Ce manager doit avoir de solides compétences techniques, le sens de l'organisation et faire preuve d'une grande disponibilité.
  • L'emploi
    Selon le cas, le chef de chantier peut :
    - être salarié d'entreprises du bâtiment (générales ou spécialisées dans une activité comme la charpente, la couverture...)
    - travailler pour un promoteur immobilier
    - exercer dans la fonction publique, au sein des services techniques des communes ou départements, dans la fonction publique hospitalière ou dans les services de l'Etat en charge de l'équipement. Il est alors responsable du déroulement et de la bonne exécution des travaux réalisés par le personnel des services ou par les entreprises privées sous-traitantes. Les chantiers concernent ici davantage l'entretien et la maintenance du patrimoine bâti, que les travaux neufs.

    Des chefs de chantier sont recherchés en permanence, dans toutes les branches du secteur : gros et second œuvre du bâtiment, génie civil, travaux publics, voirie, réseaux, démolition...

    A côté d'une multitude d'entreprises artisanales du bâtiment, la France compte quelques grands groupes du BTP, parmi les leaders mondiaux du secteur ; ils interviennent en France et à l'étranger : il existe ainsi des postes pour ceux qui souhaitent diversifier leur expérience et s'expatrier quelques années.
  • Le salaire
    La rémunération varie notamment selon le niveau de formation du candidat et éventuellement le corps d'état dans lequel il intervient (électricité, travaux publics...).

    En général, on débute sa carrière entre 1800 et 2100 euros brut par mois, et on peut espérer gagner entre 3000 et 4000 euros brut en fin de carrière.
  • Les débouchés
    favorable